Pourquoi je suis devenue coach et formatrice :

Pourquoi est-ce que tu fais ce que tu fais ? Cette question, c’est une amie qui me l’a posée récemment, me donnant ainsi l’opportunité de revenir sur mon parcours et mes motivations.

Alors? Pourquoi est-ce que je fais ce que je fais ?

Besoin de sens et de cohérence :

Ce que je fais parle de moi, de mon vécu, de mon expérience et de mon désir de partager et de transmettre…

Fondamentalement, cela répond à mon besoin de « sens ». J’ai besoin de vivre et d’agir en accord avec mes valeurs, et de mettre en cohérence ce que je suis avec je que je fais.

Chimiste et chercheur dans l’âme, j’ai toujours eu le goût des approches systémiques et prospectives.J’aime les réflexions qui incitent à prendre de la hauteur et à élargir le champ de vision de l’entreprise. Je me passionne pour des sujets et des domaines d’activités très différents. Je m’intéresse aussi bien aux outils d’organisation personnelle qu’aux médecines douces en passant par les neurosciences, les méthodes de créativité, la mode, les parfums ou le ballet classique…

Devenir entrepreneure et créer une activité indépendante était pour moi le moyen d’accéder à la liberté d’intégrer tous mes pôles d’intérêts dans mon métier.

Trouver ma juste place :

En arriver là a pris du temps. Le temps de la maturation et des essais/erreurs pour trouver ma place. Ma tendance à trouver des liens entre des domaines et des phénomènes qui a priori n’en ont pas s’est souvent heurtée à l’incompréhension. J’ai toujours eu un petit coté «particule élémentaire électron libre» qui bouscule les habitudes et les idées reçues. L’avantage c’est que ça me permet d’imaginer des solutions là où les autres n’en voient pas, même si c’est inconfortable.

cabrioletJe me souviens d’un jour où un consultant extérieur avec lequel je travaillais m’a dit : «Vous ne pouvez pas être bien là où vous êtes, vous avez toujours 3 trains d’avance sur ce qui se passe. Vous me faites penser à une Ferrari qui essayerait de tirer un train de marchandise…»

Le message était : « vous n’êtes pas à votre juste place ». Oui, mais à se moment là je n’ai pas entendu. Je pensais seulement à rentrer dans le moule pour être reconnue et acceptée. Se fondre dans la masse un enjeu de survie? A ce petit jeu là on peut se perdre, et l’insatisfaction va grandissant, à la mesure du décalage entre ce que l’on montre et ce que l’on est

Alors ? Comment composer et s’adapter juste ce qu’il faut pour s’intégrer sans renier son identité et tout en restant soi-même ?

Je me suis interrogée sans fard sur le pourquoi de mes réussites et le pourquoi de mes échecs. J’ai cherché à améliorer par petites touches ce qui pouvait l’être. Bref, je me suis appliquée à moi-même la notion «d’amélioration continue» si chère à l’innovation.

Capitaliser et partager mon expérience :

De mes années «rock n’ roll» dans l’industrie automobile j’ai choisi de garder le positif et de partager ce que j’ai appris de mon expérience :

  • quelles méthodes d’organisation personnelle pour quitter l’urgence pour me concentrer sur ce qui est important ?
  • quelle réflexion mener pour remettre du sens et de l’intérêt dans mon travail au quotidien ?
  • comment aménager et adapter mon environnement de travail  pour plus d’efficacité et de bien-être ?
  • quelles astuces pour garder mon équilibre de vie en jouant pleinement mon rôle de mère ?
  • comment affirmer ma présence en tant que femme scientifique dans dans un environnement technique industriel masculin ?

ICFDevenir coach et formatrice et accompagner mes clientes dans leur évolution personnelle et professionnelle est un moyen de partager et de transmettre ce que j’ai découvert au long de mon parcours jalonné d’étapes, de choix, de prises de conscience…

On dit que l’expérience ne se transmet pas et qu’elle doit se vivre… C’est vrai!  Elle peut seulement se partager comme un éclairage. Chaque individu est unique et ce qui convient à l’un n’est pas adapté à son voisin. En revanche, ce qui peut se transmettre, ce sont des processus d’évolution, des méthodes de réflexion et des outils de développement personnel.

Pour aller plus loin : En quête de sens et de cohérence ? Suivez votre fil d’ariane!  Le Labo de Sylvie vous accompagne dans votre développement professionnel. N’hésitez pas à prendre contact.